Afficher / Masquer * *

Auteur Sujet: TIR D'ACTION À L'ARME DE POING de Roland Habersetzer – Éditions Amphora  (Lu 20130 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

TIR D'ACTION À L'ARME DE POING de Roland Habersetzer – Éditions Amphora



Fiche Éditeur http://www.ed-amphora.fr/fr/products/detail/id/3052.html
Tir d'action à l'arme de poing - Savoir-faire professionnel, pratique sportive, activité de loisir
256 pages 14 x 19 cm en 2 couleurs - 500 photos 20 dessins
Prix : 22,90 €


Testeur : Mathieu, civil, 33 ans
Background Tactique : néant
Pratique du Tir et expérience des armes : néant
Donc je rendrai compte de ma lecture d'un point de vue de pur débutant, intéressé notamment par le TSV et le tir de combat.   :)


PRÉSENTATION

Tir d'action à l'arme de poing est un guide pratique sur le tir de combat qui intéressera aussi bien les amateurs (airsofteurs, pratiquants de Tir Sportif de Vitesse - TSV / IPSC) que les pros (agents des forces de l'ordre, militaires, professionnels de la sécurité).

L'ouvrage est richement illustré avec plus de 500 photos et illustrations détaillant les différentes techniques abordées.
Les cadrages, et la décomposition des mouvements sont bien pensés, et il y a suffisamment de clichés pour comprendre la dynamique et représenter les mouvements clés.

La lecture est tout à fait agréable - quasi chaque page à son lot d'illustrations, et l'on assimile facilement le contenu en naviguant de manière continue entre le texte et les photos.
Des encadrés ponctuent régulièrement la lecture en reprenant les points importants.
Le texte est simple et précis, et va droit au but avec très peu de digressions : on reste concentré sur l'objectif – comme en tir de combat ;)

L'ouvrage se déroule un peu à la manière d'une formation avec des enseignements dispensés sous forme de modules. On trouve donc dans l'ordre :

  • 1. La préparation mentale
  • 2. L'habileté au tir
  • 3. Les manipulations
  • 4. Les positions
  • 5. Les dégainés
  • 6. Les mouvements tactiques
  • 7. L'utilisation de la lampe tactique
  • 8. La protection de l'arme

Vous pouvez consulter tout le début de Tir d'action à l'arme de poing sur le site de l'éditeur Amphora, ici :
http://www.amphora.eu/google/?id=3052&isbn=9782851807625

Et il y a également un pdf regroupant quelques extraits qui vous donneront une bonne vision de l'ouvrage sur le site de Roland Habersetzer : http://www.tengu.fr/tir_action.pdf

   


LECTURE CRITIQUE

** Perso, j'ai trouvé la préface un poil longue. Elle ne manquera pas d'intéresser les spécialistes mais vous pouvez vous la réserver pour la fin de la lecture sans que cela soit préjudiciable.
Si vous souhaitez entrer direct dans le vif du sujet, je ne saurais trop vous conseiller d'attaquer direct au chapitre 1 sur la préparation mentale.

** Ce que j'ai apprécié particulièrement :  :)  :up:

  • l'approche 100% pragmatique des NTTC ;
  • la sécurité toujours au premier plan. Intégrée à chaque mouvement, drillé jusqu'à ce qu'il devienne réflexe.
  • toutes les techniques qui sont un pré-requis au tir de combat à proprement parler et qu'il faut apprendre à maitriser graduellement : manipulations du pistolet, dégainés, drills d'incidents, positions de tir, mouvements, ce livre est une vrai mine !
  • et bien sûr le mindset, base / source de chaque action...

** Point intéressant, la plupart des techniques présentées peuvent se travailler avec des répliques Airsoft.
En choisissant un modèle de bonne qualité, à gaz avec culasse mobile, et chargeur lourd, on a une réplique quasi parfaite (si ce n'est le poids, et bien entendu le recul et le stress de la munition réelle...).
On peut obtenir un tir précis jusqu'à 10 mètres, ce qui est amplement suffisant pour driller les techniques.
De plus, certaines répliques correspondent au niveau des cotations aux originales et permettent donc l'utilisation de holster standards.  
Le Glock 17 de Tokyo Marui par exemple : http://www.youtube.com/watch?v=wH2TSgcRk3E  :up:
Une fois les techniques de base acquises, l'entrainement peut évoluer vers des scénarios plus élaborés, drillés à plusieurs.
Les pros ont quant à eux la possibilité d'utiliser des simunitions pour encore plus de réalisme dans les scénarios...

** J'aurais bien aimé que le chapitre portant sur l'utilisation de la lampe tactique, et plus globalement le tir de combat en conditions de visibilité réduite soit plus développé.

** Un bémol toutefois : les techniques de protection de l'arme m'ont semblé un poil moins réalistes. Et également le concept Tengu dans le dégainé plaqué où la main faible monte au niveau de la clavicule avec le coude positionné devant le visage. Ces techniques sont-elles utilisées sur le terrain ? Je laisse soin aux spécialistes de préciser.

** J'aurais bien vu en annexe - ok c'est hors sujet - une information technique sur les blessures par balles, avec drills de premiers secours et médecine de combat pour les premiers soins, et également la présentation d'une trousse de secours de base orientée blessures par balle.


CONCLUSION

Encore un ouvrage de référence publié chez Amphora - déjà éditeur du PROTEGOR. Et ce, dans un paysage éditorial où les publications en langue française consacrées au tir de combat se comptent sur les doigts de la main... (À signaler les excellents ouvrages de NDS - voir plus bas)

Tir d'action à l'arme de poing est un excellent manuel basé sur des techniques de terrain qui ont fait leurs preuves.
« Une excellente synthèse historique, philosophique et technique de l'instruction au tir à l'arme de poing » dixit NDS.

Il permettra à chacun d'y trouver son compte : tant les néophytes que les pros. Car comme le rappelle fort justement Roland Habersetzer :
« Beaucoup de porteurs d'armes pensent que le fait de tirer quelques dizaines de cartouches en stand à 25 mètres, une à deux fois par an, est amplement suffisant. […] Dans ces conditions, pour beaucoup, le fait de porter une arme est en réalité un vrai piège. »

HOPE FOR THE BEST, BUT PREPARE FOR THE WORST

:up:  :up:  :up:








_____________________________

Quelques liens complémentaires :

- Roland Habersetzer est connu pour ses manuels d'arts martiaux, notamment chez Amphora :

Son site web : Tengu http://www.tengu.fr

- NDS, pour tout ceux qui souhaitent approfondir : voir les publications et formations de cet organisme de formation de quatrième génération basé en Suisse http://www.nds-ch.org
Notamment : Instruction de base au pistolet de Philippe Perotti (NDS, 2003), et L'instruction au tir d'Alain Baeriswyl et Philippe Perotti (NDS, 2006) http://www.nds-ch.org/manuels.html

- Le site NTTC France : http://www.a3w.fr/Main.aspx?numStructure=41836

- Le site de la Fédération Française de Tir : http://www.fftir.asso.fr/index.php?Theme=1

- Le Tir Sportif de Vitesse TSV / IPSC : une vidéo de LAETITIA DAGUENEL Quadruple Championne de France et Internationale de tir sportif de vitesse : http://www.youtube.com/watch?v=Bdb030z5rbQ
son website : http://laetitiadaguenel.free.fr/ACCUEIL/ACCUEIL.html

- Quelques communautés online :


- Un wiki sur les armes à feu : http://www.arme-a-feu.wikibis.com/index.php

- Et bien sûr de nombreuses ressources en ligne sur le web US...
« Modifié: 09 juin 2010 à 11:52:59 par Mathieu »

SurvivalFred

  • Sachem
  • Si Vis Pacem, Para Bellum
    • Survivalisme
TIR D'ACTION À L'ARME DE POING de Roland Habersetzer – Éditions Amphora
« Réponse #1 le: 26 avril 2010 à 15:02:41 »
Salut,

Testeur : Fred, civil, 37 ans
Background Tactique : Stage NDS et recherches personnelles depuis pas mal d'années.
Pratique du Tir et expérience des armes : Tir sportif et pratique depuis plus de 20 ans, pratique des armes à feu depuis que je sais les tenir ...


Après avoir lu et relu le livre mes sensations sont meilleures que ma première idée ... Je m'explique :

Tout d’abord, je n’ai pas du tout aimé l'introduction, qui, à mon sens est trop orientée « art martiaux » voire « discipline intérieure » et qui m’a même fait redouter le pire. J’ai cru un moment que j’étais tombé sur un ouvrage qui allait me faire tenir à bout de bras mon pistolet pendant une décennie avant de tirer la première cartouche …

Heureusement, cela ne dure pas tout le livre et les excellentes préfaces de personnages connus (PP, Alain, Fred Perrin …) m’ont encouragé à lire le reste du bouquin …

Tout au long du livre, on peut percevoir de façon très claire les backgrounds et autres influences de l’auteur, voir même les bouquins qu’il a lu et qui sont aussi dans ma bibliothèque depuis très longtemps : la méthode Sasia-FBI, le trop méconnu « Tirer pour survivre » de J. Claverie et bien entendu le formatage NDS.

Ce livre, comme certains livres d’art martiaux, a plusieurs niveaux de lecture :

Premièrement, il peut être une approche du tir de combat à l’arme de poing par des débutants MAIS alors on pourra lui reprocher de survoler de façon trop superficielle les fondamentaux (surtout au niveau de la sécurité du maniement). Pour des utilisateurs Airsoft voulant jouer cela n’est pas très grave (quoique je pense que dans tous les drills et exercices les règles de sécurité doivent être respectées dans tous les cas, armes factices ou non)  … Le manque d’insistance sur ces règles pour un débutant à l’arme de poing peut s’avérer dramatique, il est donc clair que ce n’est pas le premier bouquin sur le sujet que je recommanderais ou que je proposerais à mes enfants sans formation préalable...

Ensuite, il peut être lu et considéré comme un aide mémoire et un guide travail pour des amateurs éclairés, ayant déjà suivi une formation et désirant travailler des détails, des postures et se « rafraichir » la mémoire de temps à autres entre deux stages … c’est ce niveau qui me concerne et qui est, je crois, le mieux adapté à l’ouvrage.

Enfin, il pourrait être un bon « ouvrage de travail » pour les formateurs au tir, en fournissant une « guide-line » pour animer un stage ou un cursus sur le sujet.


J’ai particulièrement aimé :

  • L’approche « globale » de l’auteur tant au niveau des cas de figure présentés qu’au niveau de l’intégration de l’utilisation du pistolet par rapport aux mouvements du corps, les postures de défenses de l’arme notamment.
     
  • Les photos, assez bien réussies et apportant très souvent la lumière dans des textes compliqués au niveau description des postures.
     
  • La présentation de matériel tout au long de l’ouvrage, qui évite pourtant largement le « gear-porn »
     
  • L’absence totale de discussion barbante sur les calibres (le mien est plus gros que le tien) ou la balistique lésionnelle et le pouvoir d’arrêt … pour une fois, ça fait du bien et c’est à souligner.


Je n’ai pas aimé :

  • L’introduction, je le répète mais que je trouve vraiment lourde …
     
  • La présentation de certaines techniques que je trouve non réaliste, voir irréalisable pour un étranger comme moi aux art-martiaux traditionnels ou n'ayant pas une souplesse féline (dégainés de la main faible).
     
  • Le manque de rappel en profondeur des fondamentaux du tir : les phases du tir, les règles de sécurité.
    (Pour ma part les bouquins NDS sont mieux réalisés pour le public pro, et plus simples pour le néophyte ... mais sans pratique ou stage pro : point de miracle ...)


EN CONCLUSION :

Je crois que l’on est franchement face à un BON LIVRE MAIS qui s’adresse surtout à des personnes ayant déjà un background au niveau des armes, voire déjà une instruction au tir de combat. S’il est confié à des débutants, il mérite alors d’être accompagné d’un second titre traitant des fondamentaux du tir … Et comme pour chaque livre traitant d’une discipline « pratique » (que ce soit self-défense, premiers soins ou survie, par exemple) il me reste à ajouter que ce n’est qu’un livre, que rien ne peut remplacer la pratique, surtout si celle-ci est accompagnée par l’instruction d’un ou de plusieurs professionnels … On apprend pas à faire du vélo en lisant un bouquin, il en va de même pour ce type de discipline.


Fred
« Modifié: 26 avril 2010 à 15:34:04 par Mathieu »
 

Vous êtes trop devant votre écran d'ordinateur, allez donc pratiquer dehors !!

PUBLICITÉ

  • MEMBRE !
TIR D'ACTION À L'ARME DE POING de Roland Habersetzer – Éditions Amphora
« Réponse #2 le: 26 avril 2010 à 15:06:54 »


Les Editions Amphora sont spécialisées dans les livres de sport et de forme.

Avec plus de 160 titres à leur catalogue, plus de 20 nouveautés inédites tous les ans, Amphora propose une gamme complète de produits à destination des entraîneurs, des éducateurs, des professeurs d’EPS, des professionnels de la santé, des pratiquants et du grand public.
Les livres Amphora sont disponibles partout en France en grandes surfaces culturelles, en librairies, sur les sites de vente en ligne, dans les magasins de sport et directement sur le site Internet www.ed-amphora.fr.

Je signale qu'on a pas mal discuté de cet ouvrage avec les différents lecteurs de la section testing, et Nävis et David passeront poster des avis complémentaires.

Certaines applications font débat, notamment au niveau des règles de sécurité.

Dans les dégainés par exemple :



Avec cet extrait du livre de Philippe Perotti Instruction de base au pistolet, on voit bien que la main faible est tenue au niveau de la clavicule.

Alors que Roland Habersetzer propose une position beaucoup plus basse, et tient sa main faible dangereusement proche de la trajectoire du canon lors des dégainés...

;)

crotale

  • Sachem
Dans la recherche du gain de rapidité au dégainé, j'opterai davantage pour la position préconisée par Roland, qui au passage a fait un super boulot de vulgarisation dans cet ouvrage :up:

A l'entrainement, et pour acquérir le geste "safe", le drill de PP est idéal, mais dès qu'il s'agit de sortir au plus vite son arme et d'en diriger le canon vers une zone hostile (ou tout du moins neutre ;D), la position de Roland est réaliste ;)
De plus, la position à deux mains "Tengu" est formidable pour gérer une arme de poing en combinaison avec un baton téléscopique, une lampe tactique, un chargeur, etc.....
« Modifié: 26 avril 2010 à 19:20:56 par crotale »
http://fredbouammache.blogspot.com/    "Qui s'instruit sans agir, laboure sans semer !"

"Finir est souvent plus difficile que commencer". Jack Beauregard.

Thanos

  • MEMBRE !
  • Furet Farceur
    • Frankland : reconstitution historique et combats
Avec cet extrait du livre de Philippe Perotti Instruction de base au pistolet, on voit bien que la main faible est tenue au niveau de la clavicule.

Alors que Roland Habersetzer propose une position beaucoup plus basse, et tient sa main faible dangereusement proche de la trajectoire du canon lors des dégainés...

Salve,

Sur les autres planches du même ouvrage on peut voir la main faible dans une position plus basse, page 23 par exemple on voit la main sur le plexus/estomac et l'encadré précise "placement de la main faible sur le plexus solaire".

C'est une position similaire qui est illustrée dans le livre de M. Habersetzer ?

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head



J'ai parlé des dégainés, et en postant l'illustration de l'ouvrage Instruction de base au pistolet mon but n'est pas d'opposer des techniques entre elles mais de montrer qu'il y a une pluralité d'approches.

Perso je trouve que Tir d'action à l'arme de poing est un livre référence, comme peut l'être PROTEGOR, dans un domaine de publication où les bons ouvrages en langue française sont très rares...

 :up:

« Modifié: 26 avril 2010 à 18:29:14 par Mathieu »

Moleson

  • Gorane
Bon puisque on est en train d'enc*** des mouches autant le faire correctement ;D

Au dégainage, on extrait l'arme du holster, la monte le plus haut possible, puis on pivote en position de protection, puis pousse l'arme vers l'avant. On évite un mouvement de balancier.

Logiquement la main faible doit se trouver exactement à la hauteur ou l'on pivote l'arme ce qui est finalement individuel.

L'idée derrière tout ceci est que la main faible ne se balade pas devant le canon et la tenir sur une partie du corps assure un point fixe que l'on n'oublie pas dans le stress.
Accessoirement de cette position, si on est mal pris avec l'arme en protection on passe en mode main réactive pour permettre de s'extraire.

Moléson

Nävis

  • Nettoyeuse
Mon opinion est plus critique sur ce livre.
J'ai de la peine avec l'amalgame tactique/sportif,réuni sous le vocable "d'action". Il ne s'agit pas des même concepts, mais je vais essayer de faire abstraction de ce point.


Les attentes

J’attends d’un bon livre sur le tir "d'action" :

1) Une attention particulière pour la présentation des règles de sécurité. Ces règles sont simples, fondamentales et s’appliquent dans toutes les situations. Cette éducation à la sécurité est de la responsabilité de tout tireur, de tous les instants et dans tous les gestes.

2) Une présentation qui donne une idée des besoins qui sous-tendent ce tir, et qui décrit dans les grandes lignes les aspects essentiels, très différents de ceux du tir statique.

3) Une présentation des fondamentaux du tir , avec pour chaque point, un minimum de principes généraux, ainsi que quelques explications concises sur les points à respecter et retenir, en veillant tant au respect des règles de sécurité qu’à la finalité de l’élément enseigné.

4) Une mise en perspective des considérations tactiques. Je parle ici de plateforme de tir, et de déplacement, de préparation mentale et de prise de conscience de l’environnement.

En parcourant la table des matières et en feuilletant ce livre, il apparait qu’il s’agit d’un ouvrage d’introduction pour une personne qui découvre ce type de tir, ou qui ayant débuté l’apprentissage, cherche un aide mémoire. J’évalue ici ces quatre attentes en fonction de ce contexte.


Insuffisant

1) Les quatre règles de sécurité sont présentées (pas avant la page 63 tout de même !), mais je trouve qu’elles ne sont pas assez mises en avant dans les explications des techniques et des positions décrites. Pour certains points, cet aspect est même carrément insuffisant.
Dégainé standard: déjà sur les photos j'ai peur pour sa main faible. Et l’auteur persévère dans le texte: "l'essentiel restant que le canon ne vienne pas percuter la main faible lorsque l'arme est poussée en avant".  En contradiction avec la règle de sécurité n°2 (ne jamais laisser pointer le canon de son arme sur quelque chose que l’on ne veut pas détruire).
L’impression générale est que l’éducation à la sécurité se retrouve un peu le parent pauvre des présentations.

2) La lecture vient confirmer le contenu de la table des matières. Beaucoup de points sont abordés, et de nombreux aspects de ce type de tir sont présentés. Pas tous, mais la plupart sont présents (il manque entre autre la détermination de l’œil directeur et le CPS en condition de luminosité restreintes). Des manipulations, au traitement des dérangements, en passant par l’usage de la lampe. Pour le lecteur qui découvre ce que pourrait être le tir "d’action", c’est une présentation assez complète et convaincante.

3) Je suis déçue par la présentation des fondamentaux. L’auteur précise que pour un bon apprentissage, il faut passer par une solide formation pratique, qu’aucune lecture ne peut remplacer. Mais cela ne justifie pas que de nombreuses explications minimales et indispensables soient perdues dans les détails des variantes possibles, voir absentes. L’ensemble devient alors compliqué à apréhender, alors que tant de travail a été fait par d’autres pour simplifier et clarifier au maximum ces éléments fondamentaux, afin d’en garantir la robustesse et la facilité d’apprentissage.

4) L’ouvrage traite des mouvements, des pivots et des déplacements. Mais de façon très simplifiée. Ce qui peut être suffisant pour un ouvrage d’introduction. A noter, un chapitre sur la préparation mentale, avec le code des couleurs et quelques propos sur la gestion du champ de vision. Mais bien peu de chose sur l'analyse de la situation.


En conclusion

Il n'y a pas beaucoup d'ouvrages sur le sujet en langue française. Celui-ci est assez complet, richement illustré, et aborde pas mal d'aspects (armes, étuis, types de port, lampes, etc).
Je suis moins positive sur la sécurité, sur les fondamentaux du tir tactique et sur la méthodologie (points essentiels mélangés avec les points de détails, pas d'explication de certains points fondamentaux). Rien de 100% dramatique, mais c'est d'autant plus pernicieux. Au final, un livre très touffu, où l'essentiel se perd dans une profusion de détails et de variantes.
Un tireur qui cherche un ouvrage après avoir suivi une formation de tir tactique pourrait y trouver un intérêt. Mais ce n'est pas le premier livre que je recommanderais.
« Modifié: 27 avril 2010 à 20:33:50 par Nävis »

DavidManise

  • Gorane Alpha
    • David Manise / Vie sauvage et survie
Bonjour,

Je suis absolument d'accord avec Nävis...  

J'ai beaucoup de respect pour Roland Habersetzer et nous avons plusieurs amis en commun.  Comme le disait si bien l'un d'eux "Roland c'est vraiment un chouette type qui suit un chemin parallèle au nôtre".  Roland Habersetzer est un pionnier des arts martiaux en Europe et il a de nombreuses fois fait preuve d'une immense ouverture d'esprit, intégrant des approches diverses dans son système...  allant ainsi l'enrichir, le simplifier, l'intégrer de mieux en mieux au monde réel.  C'est un travail qui demande de l'intelligence réelle et du courage, surtout quand on est déjà depuis longtemps un "maître"...  et reconnu comme tel.  C'est donc avec beaucoup de respect et d'humilité que je m'apprête à formuler une critique un peu âpre sur ce livre.

Dans cet ouvrage, on trouve à mon avis tous les fondamentaux du tir provenant de l'ancienne version des méthodes NDS, enrobés de décorum et de liens de synthèse avec l'approche de monsieur Habersetzer.  De mon point de vue de néophyte, cet enrobage n'est pas nécessaire, car la méthode de tir originale se suffit à elle-même.  L'ennui, c'est que des manuels NDS existent déjà sur le sujet, qu'ils tiennent en quelques pages ultra-condensées, et qu'ils sont des manuels destinés à des publics précis, pas des ouvrages destinés à être vendus au grand public...  

En lisant ce livre, j'ai eu l'impression de voir un manuel de tir NDS plus du bruit à la sauce Tengu, destiné à accrocher le lecteur néophyte connaissant déjà Roland Habersetzer.  Bruit fort intéressant s'il en est, et j'y ai trouvé des réflexions qui m'ont fait avancer d'un point de vue personnel, mais qui sont hors-sujet par rapport au thème central du livre qui aurait pu rester le tir à l'arme de poing.

Bref, je reste convaincu que le livre est intéressant et surtout qu'il répond aux attentes de la plupart des lecteurs, à savoir un ouvrage de type encyclopédique, très riche, bien présenté et bien illustré.  Mais à mon humble avis on aurait facilement pu couper ce livre en deux sans perdre énormément des infos utilisables sur le tir d'action qu'il contient.

Ciao ;)

David
« Modifié: 29 avril 2010 à 08:47:49 par DavidManise »

Amphora-Patrick

  • Invité
Réponse de Roland Habersetzer - TIR D'ACTION À L'ARME DE POING
« Réponse #10 le: 12 mai 2010 à 12:40:50 »
Bonjour,
je suis le webmaster des Éditions Amphora, voici la réponse de Roland Habersetzer...

 ;)

•  Il n'est pas dans mes habitudes de participer à des discussions en ligne. Mais je m'inviterais bien, fugitivement, dans celle-ci...
•  Je n'ai pas à cacher plus de 50 ans d'expérience dans des arts martiaux que je qualifierais aujourd'hui de "classiques", et il est évident que cela a fait plus que de déteindre sur mon propre vécu de la discipline du tir de combat ("d'action" me semblait plus accessible à un public qui n'était pas forcément au courant de bonnes publications spécialisées existant par ailleurs, et auquel je voulais donner l'opportunité de découvrir cette forme de tir). Ce dont je parle dans ce livre est juste un élément complémentaire de ma recherche "martiale": mêmes composantes mentales, même réactivité technique, même démarche tactique, sensations, bougés, sens du contrôle, etc... J'ai donc tout naturellement développé une idée perso de réponse à une situation de crise sur la base d'une approche et d'une gestuelle polyvalentes, utilisables rapidement en toutes circonstances et par tous (pas seulement sous forme de réaction armée). Alors oui, sans doute... à "la sauce Tengu" (j'ai préféré appeler l'idée "Tengu Système"...), si on veut bien ne pas y mettre une connotation limitative, voire péjorative... En tous cas, j'en assume l'orientation.
•  Je ne tenterai donc pas de rectifier ici ceci ou cela. Simplement... OK, je peux comprendre la réaction à une introduction qui a paru un peu "lourde" à certains...Chacun son style... Je voulais juste souligner d'entrée la convergence des exigences de terrain que l'on peut avoir dans et hors d'un dojo, dès lors que l'on veut parler du monde réel. Tant mieux si la suite se lit mieux, et merci d'avoir persévéré! Pour le reste, vous savez bien que, comme dans les arts martiaux d'ailleurs, il y a eu très vite autant de méthodes de tir que d'instructeurs, qui ont tous leurs partisans convaincus, et ce d'autant plus que chacun peut aujourd'hui faire facilement son marché dans une offre pléthorique. Et aussi que proposer quoi que ce soit (surtout sous forme d'un livre, dont le contenu ne se change pas tous les mois), c'est s'obliger à faire un tri, et que tout choix impose des renoncements difficiles. Du coup, je vois que, comme toujours, on en fait trop pour les uns, pas assez pour les autres...
•  Deux choses cependant...Permettez moi juste de prétendre que ma position du dégainé-plaqué avec bascule du corps et protection haute du coude (bien dégagé, si la technique est correctement exécutée et synchrone), comme l'ensemble des dégainés que je propose dans le périmètre de sécurité, fonctionne très bien, une fois la première appréhension écartée (et s'il y a respect des règles de sécurité!). Il faut certes transgresser certains réflexes classiques et je comprends que cela puisse commencer par certains étonnements... Mais...essayez, et vous allez être surpris comme l'arme peut faire partie du corps! Quant à la position de la main faible lors du dégainé, juste à la hauteur du poignet armé qui pivote pour venir en ligne, cette manière de faire (avec respect des régles 2 et 3!) est non seulement rapide mais permet éventuellement à cette main d'intervenir dans une action réflexe déjà bien engagée s'il fallait qu'elle intervienne pour libérer le chemin de l'arme (soulever un vêtement, ouvrir un étui fermé, ou libérer certains types de rétention qui ne peuvent l'être de la main active sans que celle-ci ne puisse aller de suite à l'essentiel). Chacun sa manière...
•  On doit toujours apprendre. De tout et même de son contraire. On peut toujours améliorer. Et rien ne cesse jamais d'évoluer à la lumière d'expériences nouvelles. L'essentiel est d'avancer, pour une meilleure efficacité finale. Chacun a le droit de défendre son optique et ses préférences. Personne n'a LA vérité. Et moi pas plus qu'un autre. Mon "Tir d'action" cherche modestement à aider. Avec l'idée, l'obsession même, que ce que nous nous efforçons tous de maîtriser et de faire maîtriser du mieux possible, avec une attention de tous les instants, ne serve jamais, au pire, qu'en toute dernière extrémité....
•  Si mon travail a permis un tant soit peu d'y contribuer, ne serait-ce déjà que par le fait d'attirer l'attention sur une pratique et un milieu souvent brocardé à tort, le temps passé à le concevoir et le réaliser n'a pas été perdu. De toute façon, j'ai aimé le faire, passionnément, comme chacun de mes livres. Parce que j'ai toujours cru à ce que j'écris. Et parce que tenter d'éduquer a été le sens de ma vie.
Bon tir à tous, dans le discernement, la prudence et le sens de la responsabilité!

Roland Habersetzer[/font][/color]

mail : roland.habersetzer@tengu.fr
site : http://www.tengu.fr


** Serge **

  • Concierge
  • Bald, Clumsy, but no fool ...
Donc tout ce qui est "tactique" est en constante évolution, et ce qui était bon hier ne le sera plus demain, voir même dangereux !

Ne nous leurrons pas, il y a également un effet de mode, ou de budget à dépenser, qui joue.
La technique loin du corps, façon FBI new school, n'a pas que des avantages non plus.

Donc, il faut raison garder  ;)
"The quality of your life is a direct reflection of the quality of your communication with yourself and others." - Anthony Robbins
http://jahozafat.com/0029585851/MP3S/Movies/Pulp_Fiction/dicks.mp3
"Communications without intelligence is noise; Intelligence without communications is irrelevant." ~ Gen. Alfred. M. Gray, USMC

Kilbith

  • Modo
  • ça commence mal...
Bonjour Lulu62,

Il est toujours délicat de faire état d'un ouvrage en n'en citant qu'un extrait. D'autant plus si l'ouvrage est riche comme c'est le cas ici.

Dans le chapitre "utilisation de la lampe tactique" l'auteur avant d'aborder les méthodes "éclairer au contact de la main forte" traite des méthodes du type "éclairer séparément de la main forte" (page 202 de l'ouvrage). Il me semble que c'est ce type de méthode qui a ta faveur.

Il propose deux méthodes dans lesquelles la lampe est fortement éloignée du tireur (selon lui : ancienne méthode FBI et méthode FBI modifiée). Il précise d'ailleurs que ces méthodes on été initialement ramenée dans les années 60 par le français Raymond Sasia. On peut imaginer qu'elles ont été largement diffusées depuis lors dans les services officiels français. Monsieur Habersetzer indique d'ailleurs l'intérêt "tactique"  consistant à induire l'adversaire en erreur en ce qui concerne sa propre position (mais il est moins affirmatif que toi sur l'efficacité du procédé).

En résumé, l'auteur connait donc la méthode que tu indiques puisqu'il la détaille dans l'ouvrage en montrant de nombreuses variantes (page 202 et 203). Par la suite, il choisit donc en toute connaissance de cause de mettre en avant les saisies où la lampe est en contact de l'arme et d'ailleurs il l'indique en gras au bas de la page 203 :


"Chaque fois que cela est possible, il vaut cependant mieux passer, ou repasser, à un type de saisie de la lampe en contact étroit  avec l'arme"
(Habersetzer, R. (2009). "tir d'action à l'arme de poing". Page 203.)


C'est donc un choix raisonné. Je n'ai pas la compétence pour discuter des mérites respectifs de l'une ou l'autre méthode.
« Modifié: 12 mai 2010 à 17:25:41 par kilbith »
Avec colère, en furie, sans raisonnement ils marchaient contre leurs adversaires comme des bêtes sauvages. Et même pourfendus d'un coup de hache ou de sabre, leur folie, tant qu'ils respiraient , ne les quittait pas... Pausanias

lulu62 :) pas la peine de s'énerver...

On souligne juste qu'il y a une pluralité d'approches de la question et de techniques à mettre en oeuvre.

Et chaque technique à ses défenseurs et ses détracteurs.

Ce qui nous intéresse, c'est d'exposer les différentes techniques avec leurs avantages et inconvénients respectifs, après chacun choisi ce qu'il juge le mieux lui convenir en fonction de son contexte...

Kilbith

  • Modo
  • ça commence mal...
Je ne suis pas énervé du tout. Mais quand on m'oppose une page d'un livre, désolé je sors de mes gonds... après comme dit, si c'est pour faire joujou avec un pistolet à bille, autant respecter la page 203....

 :)

Il n'était pas question pour moi de "t'opposer" quoi que ce soit...j'ajoutais seulement une précision puisque j'ai le livre à porté de main.

Dans ton post initial tu faisais remarquer que tu n'avais pas eu le loisir de parcourir l'ensemble du livre. J'imagine que ta remarque était basée sur le court extrait présent sur le forum afin d'illustrer la revue de l'ouvrage. Dans mon post, je me suis borné à préciser que la méthode que tu décrivais était bien présente mais sur une autre page du livre (page 202 et 203). Donc que Monsieur Haberstezer préconisait une méthode précise, mais sans pour autant méconnaitre l'autre.

J'ai bien précisé que je n'étais pas capable de trancher entre les méthodes. Ceci dit, ton avis avait retenu mon attention dans la mesure ou je m'étais fait la même remarque que toi : le BG risque de tirer sur le point lumineux....d'où l'intérêt d'éloigner la lampe de moi.

A priori, il existe des tenants de la méthode "lampe torche à coté de l'arme". Comme je me suis assuré qu'ils connaissent toutes les méthodes et que je part du principe qu'ils ne sont pas suicidaires : j'aimerais connaître leur point de vue. Le débat devrait permettre d'écouter leurs arguments. C'est le propre d'un forum.

Après chacun choisit SA méthode en connaissance de cause. Au final c'est notre peau qui est en jeu, et malgré tout le respect que j'ai pour Monsieur Habersetzer ou Monsieur Sasia ou Monsieur X, je ne suis pas prêt à les suivre aveuglément en la matière.

Donc  : cool!   :D



« Modifié: 12 mai 2010 à 19:22:06 par kilbith »
Avec colère, en furie, sans raisonnement ils marchaient contre leurs adversaires comme des bêtes sauvages. Et même pourfendus d'un coup de hache ou de sabre, leur folie, tant qu'ils respiraient , ne les quittait pas... Pausanias

Patrick

  • Invité
MAis sur le simple extrait, permettez moi de vous dire que d'éclairer avec une lampe tactique aussi près de l'arme, c'est plus au programme chez nous, et on nous conseille
Au titre de la pertinenence de ton intervention : "chez nous", c'est qui nous ? PN, PM, Gendarmerie, Douanes. De quel pays. Sinon pas vraiment d'intéret.

Par contre, sur un plan purement tactique, le fait d'avoir la lampe à un mètre au dessus de la truffe, ça change quoi dans un défouraillement général ? Sauf si bien sur on tombe sur le fantome de Wyatt Earp ou de Jeff Cooper et qu'il est capable de contrer l'éblouissement partiel en situation nocturne ou sombre.

Enfin, ça c'est pour chez moi  ;D

Lulu62:
Tu parles de progression de la technique, la technique de la lampe sur le côté n'est de loin pas neuve et récente,... puisque elle a été popularisé par l'emploi des lampes maglite.... ::) elle a gentillement passé de mode dans pas mal d'école de tir depuis quelques années.

Donc oui cette technique permet de théoriquement  moins attirer le feu adverse sur sa poire (lumière =aimant à plomb)mais en même temps elle est fatiguante (fouiller un grand bâtiment pour le comprendre,...) je trouve que cela ne facilite pas le tir (équilibre) de plus c'est pas facile d'avoir toujours la lumière là où l'on le désire (rapidité, stabilité).
Pour ma part je colle ma lampe contre la mâchoire, pouce sur l'interrupteur, ma tête et mon tronc sont une tourelle j'éclaire où je regarde en permanence. (standard NDS)
Je suis ainsi très compacte, rapide et surtout je m'assure un éclairage précis constamment.
Ensuite même si cette méthode à ma préférence je ne m'interdit pas de tendre ma lampe à bout de bras si je trouve que cette métode est plus adapté à la situation donnée...

Jamais jamais et jamais toujours. ;)
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

Rod

  • Invité
si je trouve que cette métode est plus adapté à la situation donnée...

Jamais jamais et jamais toujours. ;)
Comme d'hab je rejoins Woody sur le sujet... Il faut éviter de tomber dans les dogmes... Les seuls en matière de tir étant pour moi les 4 règles de sécurité qui sont difficilement constestables...
Après pour le travail à la lampe, il s'agit d'un travail particulier... Je préfère également le travail avec la lampe à la machoire. Mais pour moi le plus important reste éclairer, éteindre, bouger, éclairer que la position transitoire avec la lampe...
Mais il faut avouer que comme mentionné également le travail avec la lampe loin du corps est rapidement fatiguant à moins d'avoir le bras plâtré à l'horizontal, ;) il est donc difficile d'en faire une stratégie globale d'utilisation de la lampe qu'on tire avec des billes en plastique ou une vrai arme.

Maintenant Lulu si tu l'as intégré et que tu es content, tant mieux...

Bien à vous,

Rod

Nävis

  • Nettoyeuse
Je voudrais tout d'abord remercier Roland Habersetzer d'avoir pris le temps de venir réagir à nos commentaires.
De façon détaillée et avec beaucoup de patience.
 :)

Je voudrais rappeller que ce post traite d'un ouvrage entier.
S'il est normal que ceux qui n'ont pas aimé un aspect du livre donnent un exemple de ce qu'il avancent, je trouve en revanche dommage de se focaliser sur une page illustrée pour critiquer de façon hyper tranchée l'une des nombreuses techniques présentées, comme si l'auteur en avait fait la seule et unique technique valable.

Un ouvrage plus pointu sur l'emploi de la lampe tactique abordera plus en détail les spécificités des différentes techniques. Certaines, bien qu'abandonnées, méritent d'être connues
pour ce qu'elle ont apporté au tir tactique. D'autres sont particulièrement adaptées dans des contextes données, très spécialisés. Il ne faut pas non plus oublier qu'il faut parfois faire des compromis, et que l'on peut être amené à privilégier l'enseignement d'une technique plus robuste à retenir et à exécuter, même si ce n'est pas "l'idéale".

Je veux croire que la tension perçue dans les propos de Lulu n'est que le reflet de son envie et sa passion de partager des infos pertinentes. ;)
Les allusions aux jeux de billes sont non avenues dans ce contexte. :ninja:





Thanos

  • MEMBRE !
  • Furet Farceur
    • Frankland : reconstitution historique et combats
Je voudrais tout d'abord remercier Roland Habersetzer d'avoir pris le temps de venir réagir à nos commentaires.
De façon détaillée et avec beaucoup de patience.
 :)

Je plussoie ! C'est quand même assez rare pour être noté, qu'un auteur prenne ainsi de son temps pour préciser sa pensé sur un forum.

Donc de nouveau, merci à M. Habersetzer !!
« Modifié: 13 mai 2010 à 09:33:08 par plumok »

L'inavisé         
Croit qu'il vivra toujours        
S'il se garde de combattre,
Mais vieillesse ne lui
Laisse aucun répit,
Les lances lui en eussent-elles donné.

Hávámál

A vaincre sans péril, on gagne !             http://www.dailymotion.com/video/x61nne_frankland-vs-excalibur_webcam
Le courage, c'est pour les morts.           http://www.frankland.fr

TACTICAL GEAR: If I Hear One More Tactical Gear Manufacturer say “Our Gear is Used by Special Forces” I am Going to Kick a Kitten in the Head


 

Publicité

Index Thématique du Forum

L'index du forum recense les fils de conversations par thèmes.

Accédez directement aux sujets qui vous intéressent :

ALLER À L'INDEX DU FORUM

5 SUJETS AU HASARD

Recherche

INDEX THÉMATIQUE DU FORUM

Nos Partenaires

Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia)

"[...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter."

Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum