Nos Partenaires

Auteur Sujet: Les bottes et la randonnée  (Lu 15123 fois)

10 février 2010 à 18:36:14
Lu 15123 fois

Kilbith


Sur les bottes...

Je connais pas mal de chasseur (mais pas une majorité) qui les utilisent en montagne par temps de neige. Attention pas pour la haute montagne mais plutôt dans les zones boisées. Ils utilisent particulièrement les modèles Aigle ou Le Chameau adaptés à la marche (semelle type vibram et resserrées à la cheville). Ce ne serait pas mon choix mais c'est possible de le faire.

Celles-ci ont une semelle vibram :




Celles-ci on un intérieur doublé en cuir qui rend la marche plus confortable que les autres matières :


Sur une route forestière ce n'est pas obligatoirement un choix absurde. C'est peut être préférable à une paire de chaussure qui va prendre l'eau et dans laquelle on aura les pieds glacés...source d'erreur.

« Modifié: 11 février 2010 à 20:51:59 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

10 février 2010 à 18:42:31
Réponse #1

lambda


Salut Did,
je me posais la question suivante:

n'existe t'il pas des chaussures ayant la structure suivante:
- chaussure de randonnée étanche (goretex, cuir traité etc...) qui monte normalement au dessus de la cheville.?
- surmontée par un manchon en caoutchouc qui grimpe le long des mollets jusqu en dessous des genoux.

en gros un hybride botte/godasse de randos ou si tu préfères, des godasses de randos avec des guetres intégrées...?

a+ et mercei.

Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

10 février 2010 à 18:48:51
Réponse #2

Kilbith


Salut Did,
je me posais la question suivante:

n'existe t'il pas des chaussures ayant la structure suivante:
- chaussure de randonnée étanche (goretex, cuir traité etc...) qui monte normalement au dessus de la cheville.?
- surmontée par un manchon en caoutchouc qui grimpe le long des mollets jusqu en dessous des genoux.

en gros un hybride botte/godasse de randos ou si tu préfères, des godasses de randos avec des guetres intégrées...?

a+ et mercei.

Lambda

Bein, pas exactement ce que tu décris (enfin pour ce que je connais).

Mais si tu enlèves la notion de manchon caoutchouc et que tu remplaces par du cuir : ce sont de bottes d'officier hongrois. C'est à dire des bottes mais dont les pieds peuvent se lacer. C'est encore assez courant dans le domaine équestre (mais là les semelles sont quasi lisses par sécurité et la tige est très moulante, ce n'est plus adapté à la marche).



Chez Meindl, les classiques kiruna , dérivent du concept. On a une bride sur le coup de pieds et une bride sur le mollet. La tige de la botte est souple pour faciliter la marche et se comporte comme une guêtre. :




Sinon, il existe des bottes à laçage haut, rare chez nous mais plus courant aux USA. L'avantage c'est que tu peux passer de nombreux petits cours d'eaux au sec. C'est donc adapté aux régions non "civilisées" pleines de marécages et de tourbières (la première chose que font les "civilisés", c'est le drainage).

Cela ressemble à ça (mais ici c'est un modèle pour pompier):


C'est vite fatiguant à mettre....

Et les classiques chaussures de marche pour la forêt (concept n'existant pas chez nous):


Le style épuré étant chez LLbean :
« Modifié: 10 février 2010 à 19:16:13 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

11 février 2010 à 10:10:55
Réponse #3

François


Citer

J'ai eu des chaussures qui ressemblaient à çà. Même forme, mais en toile caoutchoutée. Des chaussures de chantier des années 30, héritées du grand père.
Cela allie la facilité de marche et l'étanchéité, mais cela ne respire pas du tout. A la limite, je préfère de bonnes grosses bottes avec des chaussons dedans pour bien caler le pied, çà ventile un peu par effet soufflet et on a la possibilité de changer de chaussons en cours de journée quand on reste botté 10 ou 15 heures par jour.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

11 février 2010 à 10:25:44
Réponse #4

Woodrunner


Je porte beaucoup une paire de Matterhorn très haute (dessus du mollet) depuis des années et souvent 15-18h par jour et cela 5 jours par semaine, ces bottes sont très confortable, et elles sont vraiment très étanche (jamais eu les pieds mouillé à mon souvenir!) mais je ne les porte pas en montagne, pour moi c'est des chaussures faites pour la forêt, la boue,... mais pas pour la montagne.

Les bûcherons de plaine portent beaucoup des bottes forestière par chez nous mais je n'ai jamais vu un bûcheron porter des bottes en montagne ou en terrain vallonné!
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

11 février 2010 à 10:30:31
Réponse #5

Outdoorsman


Depuis cet hiver, j'utilise ça : http://www.sorel.com/Conquest+-+Camo+-+-287-+-7/803298149075,default,pd.html

Ca monte pas très haut (mi mollet) mais c'est très chaud, relativement imperméable, il y a une guêtre intégrée. Mais ce qui m'a surtout plu dans ce modèle, c'est que contrairement aux bottes canadiennes classiques, celles-ci sont assez rigides, comme des chaussures de rando. En terrain accidenté le pied et la cheville sont bien tenus.

« Modifié: 11 février 2010 à 13:04:14 par outdoorsman »
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whymper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

11 février 2010 à 12:10:06
Réponse #6

tsjok


j'ai essayé les meindl , mais uniquement au VC . elles sont ULTRA confortables .

11 février 2010 à 12:15:43
Réponse #7

lambda


Merci pour ces explications et exemples.

Pour les Meindl modèle kiruna, pour ceux qui les ont utilisés, les zips le long des jambes assurent t 'ils une étanchéité suffisante pour traverser un cours d'eau au sec?

a+ et merci,
Lambda
"I want to live in a society where people are intoxicated with the joy of making things." William S. Coperthwaite

12 février 2010 à 08:54:30
Réponse #8

Hatari


Les bottes en caoutchouc sont destinées principalement pour marcher en zône humide ou marécageuse, pour un chasseur marcher une journée dans les betteraves ou dans les pois, ce type de bottes est recommandé.
Le Chameau, Aigle sont très bonnes, voir aussi la botte écossaise Hunter, un must avec une véritable semelle bien crantée et cousue!!!



Le modéle Kiruna de chez Meindl, très bien comme bottes en période de neige ou de gel quand on est au poste en statique mais si le sol est boueux (mixte de neige fondante et pluie) c'est pas l'idéal.

La bottine classique avec une guêtre reste mon ensemble préféré, le choix est énorme, voir les modéles Meindl série Hunting qui sont trés bien.
La vraie trahison est de suivre le monde tel qu'il est et d'employer l'esprit à le justifier.

12 février 2010 à 12:44:12
Réponse #9

saul31


Thread très intéressant Kilbith (comme d'hab').

Sais-tu pourquoi certains modèles ont un talon moins large que la semelle ?

20 janvier 2013 à 17:27:44
Réponse #10

guillaume


Je me permet de faire remonter ce poste qui devient tout particulièrement intéressant pour mes conditions de travail (sol mouillé et/ou boueux, parfois beaucoup de pente).
Je cherche à m'équiper en bottes qui maintiennent un minimum le pied (pas de simples bottes donc, même si c'est ce que j'utilise en ce moment).

Did, j'ai essayé de faire ressortir les images de ton premier poste mais cela ne fonctionne pas. Les as-tu toujours ?

a+

20 janvier 2013 à 17:44:42
Réponse #11

Kilbith


Je me permet de faire remonter ce poste qui devient tout particulièrement intéressant pour mes conditions de travail (sol mouillé et/ou boueux, parfois beaucoup de pente).
Je cherche à m'équiper en bottes qui maintiennent un minimum le pied (pas de simples bottes donc, même si c'est ce que j'utilise en ce moment).

Did, j'ai essayé de faire ressortir les images de ton premier poste mais cela ne fonctionne pas. Les as-tu toujours ?

a+

Et oui, au marais, en forêt en plaine et même sur un terrain modérément accidenté pour un usage quotidien, peu de chaussures peuvent rivaliser avec une bonne paire d'humbles bottes qui maintiennent les pieds au sec et surtout se lavent d'un coup de jet. Et puis c'est une bonne protection contre les tiques.

J'avais certainement parlé des deux bottes que je connais le mieux (soit j'en possède, soit j'en ai vu souvent aux pieds de proches).

Je pense qu'il s'agit de la Parcours de chez Aigle (il existe plusieurs modèles) :



La seconde devait être La Saint Hubert : la Rolls avec interieur cuir de chez Le Chameau (aussi plusieurs modèles)



consulte les sites Le Chameau et Aigle.

Ce sont les choix classiques des chasseurs français devant marcher avec les bottes, des valeurs sûres. La Parcours de chez Aigle à la tige plus resserrée à la cheville et tient donc mieux pour la marche que les bottes standard, la Saint Hubert possède une agréable doublure en cuir qui facilite le chaussage/déchaussage et est agréable pour une journée. On trouve aussi la Vega chez Le Chameau avec une très bonne semelle de chez Vibram, mais j'aime moins le soufflet en haut (cela dépend des mollets : une botte cela s'essaye) et je connais moins.
 
Sur terrain moins humide les chasseurs âgés apprécient les demi bottes bisons de chez Aigle : plus faciles à mettre, plus légères et évacuant mieux l'humidité par la tige.



Citer
Sais-tu pourquoi certains modèles ont un talon moins large que la semelle
Non et je me pose la même question. On toouve aussi couramment cela chez les "logger" aux USA (voir logger boots). Il doit bine y avoir une raison technique, peut être ancienne.
« Modifié: 20 janvier 2013 à 18:06:40 par Kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

20 janvier 2013 à 17:55:22
Réponse #12

Ulf


Citer
Je pense qu'il s'agit de la Parcours de chez Aigle (il existe plusieurs modèles) :

J'ai ces bottes. Elles sont "ok" sur terrain plat type forêt ou champs sans être trop chargé.

Le maintient de la cheville étant TRES moindre que sur une chaussure de randonnée.

Je cherche une solution alternative aussi.

20 janvier 2013 à 18:07:07
Réponse #13

guillaume



Je pense qu'il s'agit de la Parcours de chez Aigle (il existe plusieurs modèles) :

Je suis aussi équipé de ce modèle. Mais l'accros en terrain glissant (boue, neige, glace) est proche de 0. Le maintient est pas top non plus.

Citer
Ce sont les choix classiques des chasseurs français devant marcher avec les bottes, des valeurs sûres.
Et des forestiers ;). Du coup, je me dis que j'en demande peut-être trop...

a+

20 janvier 2013 à 18:20:18
Réponse #14

Kilbith


Je suis aussi équipé de ce modèle. Mais l'accros en terrain glissant (boue, neige, glace) est proche de 0. Le maintient est pas top non plus.
C'est par nature souple une botte en caoutchouc, donc pas trop de maintient de la cheville. La semelle est peut être meilleure sur les Vega de chez Le Chameau (je ne sais pas, je n'en ai pas).

En Europe, comme on le disait plus haut) pas mal de gens préfèrent une paire de chaussures de randonnée avec des guêtres. Cela demande plus d'entretien, mais c'est valable. La rolls c'est Richard Pontvert (paraboots) la super guide est bine mais les modèles dédiés ont des coques.


Sinon pour les forestiers (les vrais!   ;) ) il y a les Logger boots avec des clous dessous.



"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

20 janvier 2013 à 18:36:21
Réponse #15

gahús


Finalement c'est aussi une bonne idée pour ne pas se mouiller les pieds à vélo en ce moment.

Tout comme le sujet: cape respirante vieux campeur

20 janvier 2013 à 21:27:18
Réponse #16

DEUN


Dans la série Oncle Deun se souvient  ::) : « il était une fois (du moins dans la partie Est de notre bonne vieille France) et ceci des années soixante-dix jusqu'au début quatre-vingt-dix, des mi-bottes à lacets... »

Elles étaient vert Nato, avec de fausses coutures et reliefs rehaussés de noir, mais surtout avec une improbable doublure en synthétique d'un jaune poussin du plus bel terrifique effet.
Le laçage commençait dès le cou-de-pied et assurait un maintient correct de la cheville durant la marche. On les appelait simplement « gummistiefel », probablement en souvenir de leurs très proches origines.  C'était le top pour les chasseurs, pêcheurs, cultivateurs et autres en l'hiver, elles n'étaient pas très chères et de qualités trés variables, mais ça le faisait.
Le summum était atteint par celles à chaussons (tjrs« jaune poussin ») amovibles...

Bref que du bonheur (ou pas loin) et depuis plus rien, aucun équivalent !?

Si peut-être, mais malheureusement sans cette fourrure « jaune poussin » et en un poil plus cher pour une qualité certainement supérieure : les  LeChameau, Alsace-Airconfort.

               

@+ DEUN.
« Modifié: 21 janvier 2013 à 12:16:17 par DEUN »
"J'adore l'hippopotame ; il est myope, il est triste, il a la peau trop longue et les dents mal plantées, il vit par couple, il sait marcher sous l'eau, il a l'air d'une grand-mère anglaise ; à quinze jours, à deux mois c'est une charmante bestiole, il dévore une prairie pour son petit déjeuner. Comme lui j'aime rêver dans les fleuves. Le découragement de l'hippopotame est une des choses les plus tristes qui soient."  (A. Vialatte)


22 janvier 2013 à 07:11:00
Réponse #17

guigz05


Pourquoi chasser le balai au lieu d’arrêter la sorcière?

22 janvier 2013 à 08:10:40
Réponse #18

phil77


Je possède des Saint Hubert depuis une vingtaine d'années... Elles sont inusables...
L'intérieur est en cuir ce qui permet de ne pas transpirer l'été et d'avoir moins froid l'hiver....
Sur le plat en forêt, cela permet de garder les pieds au sec et elles sont confortables et très légères...
Par contre, c'est vrai qu'elles ne tiennent pas trop la cheville et que je ne me risquerais pas en montagne avec...
Mon DVD "Observer le sanglier" à commander sur mon site :
http://www.faune-sauvage-foret-fontainebleau.org

06 février 2014 à 05:28:58
Réponse #19

epervier


je ne sais pas si je suis là ou il faut mais je me lance
j ai recupéré une paire de botte en cuir double de fourrure (probablement synthetique )mais elles sont craquellées sur le dessus au niveau de la pliure des orteils (le cuir a l air d etre sec) y a t il quelque chose a faire pour les sauver? si vous avez une idée merci

06 février 2014 à 14:05:09
Réponse #20

lucasSDSU


je ne sais pas si je suis là ou il faut mais je me lance
j ai recupéré une paire de botte en cuir double de fourrure (probablement synthetique )mais elles sont craquellées sur le dessus au niveau de la pliure des orteils (le cuir a l air d etre sec) y a t il quelque chose a faire pour les sauver? si vous avez une idée merci

une grosse couche de graisse de phoque  le cuir est une matiere vivante, il a besoin d être nourri  et  nettoyé a la fin de chaque sortie

06 février 2014 à 14:23:12
Réponse #21

Ulf


Je suis aussi équipé de ce modèle. Mais l'accros en terrain glissant (boue, neige, glace) est proche de 0. Le maintient est pas top non plus.

Idem avec ces bottes, dans les pentes boueuses (+ sac à dos*) -> double bâton de marche pour assurer chacun de mes pas.

Mais l'absence d'entretien font que je les préfère à des chaussures cuir pou une utilisation quotidienne sur terrain gras.

Pour les températures autour de zero, quand le sol ne gèle pas assez ou qu'il neige de la bouillasse, une paire de bottes doublées néoprène d'une taille au dessus (pour les chaussettes), c'est un vrai bonheur.

Par contre, du fait de l'absence de maintien et de la non respirabilité:
- je reste en plaine, pas en terrain accidenté
- bâtons de marche autant que possible
- rarement choisies pour des séjours de plus de deux nuits en raison du risque hygiène pieds... Et je ne suis pas sujet aux mycoses...

* augmente son poids, donc l'effet glissant.

06 février 2014 à 16:29:12
Réponse #22

Outdoorsman


Je me suis commandé des bottes en cuir gras. Je vous ferai un petit retrex dans quelques temps.

Utilisation :
de 0 à 10° pour le bricolage extérieur, les ballades à la journée sur terrain peu accidenté, sol faiblement enneigé ou un peu gras.

Modèle Vendôme Club Interchasse
"On a beau donner à manger au loup, toujours il regarde du coté de la forêt. " Ivan Tourgueniev
"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" Edward Whymper
"Dégaine toi du rêve anxieux des bien-assis" Léo Ferré

06 février 2014 à 21:08:58
Réponse #23

guillaume


une grosse couche de graisse de phoque  le cuir est une matiere vivante, il a besoin d être nourri  et  nettoyé a la fin de chaque sortie

Le cuir, une fois craquelé et fissuré (i.e. il y a une fente) n'est plus rattrapable, même avec beaucoup de soins.
Alors sur des bottes... :(

a+

11 mars 2014 à 16:35:36
Réponse #24

Braou


J'ai depuis une dizaine d'année un paire de bottes Vega de chez Le Chameau dont je suis très content.
Je m'en sert pour les balades et pour la chasse mais jamais plus d'une journée et surtout part temps vraiment pluvieux et boueux.
L'avantage de ces bottes, c'est d'avoir une semelle en Vibram permettant d'amortir les pas comme des chaussures de marche et le caoutchouc au niveau de la cheville plus souple permettant d'arrondir ses pas et d'viter de marcher comme avec des pompes de ski.
Par contre en dessous de 5/10° on commence à se cailler les pieds même avec une semelle isolante si on reste statique et à l'inverse si on marche trop on a les arpionts qui marinent dans le bouillon.
Conclusion, une bonne paire de chaussures de marche avec des guêtres le chameau sont à mon avis le meilleur compromis.

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //