Nos Partenaires

Auteur Sujet: Le baril de pétrole à 100 $, vos solutions?  (Lu 36991 fois)

05 janvier 2008 à 11:39:44
Réponse #25

ipphy


Docu-fiction français: 2013, La fin du pétrole (diffusé par Planète). Durée 50 min
Il faut savoir qu'il a été tourné en 2003, quand le baril était sous les 50$. La barre des 100$, dans cette fiction, est le début de la crise et d'une flambée très rapide des prix...

Partie 1
Partie 2
Partie 3

ps: c'est une fiction française, donc pas de milice armée et fringuée camo, pas de sang...le docu est entrecoupé d'avis d'experts/personnalités.

05 janvier 2008 à 13:39:21
Réponse #26

cubitus


Ce que nous faisons :
- chauffage central au fioul, complété depuis cette année par une cuisinière à bois qui tourne en continu, ce qui a permis de baisser la température de consigne de la chaudière à 12°, 14° le jour. Avec ça j'obtiens 15° dans la maison, ce qui nous suffit (ben oui, en hiver on met un pull...).
- maison isolée ++
- puits canadien mis en place cette année : l'air qui rentre dans ma maison est réchauffé à 10-13°, j'ai arrêté de jeter les calories par la VMC...
- prises multiples (parafoudre) avec interrupteur sur tous les appareils avec veille
- ampoules basse conso
- poulailler maison, potager, je nourris mes poules avec les restes et des céréales que me donne mes voisins agri.
- wc traditionnel à la maison, mais toilettes sèches à l'atelier, avec lesquelles je fabrique mon compost qui va au potager... la boucle est bouclée !
- eau tirée du puits + récupération de l'eau de pluie
- alimentation : locale et supermarché.
- automobile : on limite les déplacements car on vit à la campagne. On prévoit les courses à l'avance, on groupe les magasins. 2 voitures diesel "modernes", une turbo D et une HDI. La Turbo D fonctionne au mélange diesel - tournesol à la belle saison.
- on utilise les vélos quand il fait beau pour emmener les enfants à l'école. Pour le reste c'est trop loin pour l'instant...
- nous travaillons tous les deux à mi-temps, par choix de vie. Ca limite beaucoup les déplacements, et augmente beaucoup la qualité de vie.
- je suis responsable d'un groupe de travail sur le développement durable dans l'hôpital où je travaille. Les possibilités d'amélioration à ce niveau sont énormes !!!

Ce que nous prévoyons :
- chauffe eau solaire
- un autre poêle à bois
- transformation de la diesel en 100% tournesol
- projet eolienne
- projet véhicule électrique

A +

La seule chose qui ne change jamais, c'est que tout change tout le temps.
Proverbe chinois

05 janvier 2008 à 13:44:48
Réponse #27

piedsnussurlaterresacrée


salut
un peu pareil pour nous, on limite la voiture et chauffage exclusivement au bois et on fait en sorte que la maison ne soit pas versaille

08 janvier 2008 à 23:47:00
Réponse #28

emmuel


Salut les aminches…

La lecture du dernier (excellent) numéro de courrier international, (titré travailler moins pour gagner moins et vivre mieux), raconte l'histoire de Kinsale, petite ville irlandaise qui a mis en place un plan sur 15 ans pour retrouver une autonomie perdue vis à vis des productions d'énergie fossile.
Cette volonté de s'affranchir du pétrole à lancé le concept de "ville en transition"
21 villes dans le monde sont aujourd'hui déclarées villes en transition.

www.transitiontowns.org


Edit : je susi en train de farfouiller dans le site… C'est trèèès avancé comme projet, j'ai l'impression  :)
« Modifié: 09 janvier 2008 à 00:06:24 par emmuel »

09 janvier 2008 à 08:02:31
Réponse #29

Diesel


Un petit article sur le pétrole
Rien de nouveau pour ceux qui ont lu Eric Laurent mais toujours inquiétant si ça s'avère exact.

http://www.bakchich.info/article2294.html

09 janvier 2008 à 08:31:31
Réponse #30

François


Je ne sais pas si le livre est du même tonneau, mais cet article c'est du vent.
Les réserves, c'est les ressources qui sont économiquement exploitables. Si le cours du pétrole augmente, les réserves augmentent aussi. C'est inévitable même sans découverte de nouveaux gisements, car il y a des ressources déjà connues qui deviennent économiques alors qu'elles ne l'étaient pas à un cours plus bas.
Les ressources par contre, c'est l'inventaire de tout ce qui est connu, économiquement exploitable ou pas, bien connu ou pas. Qu'il y ai là dedans 46% de non exploitable ou de mal connu, à priori c'est pas choquant.
Bon, je n'irai pas jusqu'à dire que les détenteurs de réserves ne sont pas un peu optimistes dans leurs déclarations :)
Mais les arguments avancés dans cet article sont bidons. (de pétrole ?  ;D)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

09 janvier 2008 à 09:29:48
Réponse #31

Petrus


Salut,

Citer
Si le cours du pétrole augmente, les réserves augmentent aussi


???
Et ce, indéfiniment?  ;D


Petrus.

Quand lama fâché, lui toujours faire ainsi!

09 janvier 2008 à 10:23:44
Réponse #32

BeN


Salut,
Je suis TAFDAK avec Diesel aussi!
Citer
Moi je j'ai une solution économique à proposer.

D'autant plus économique que chez nous l'employeur peut te rembourser tes kilomètres parcourus à raison de 0,15€ (aller et retour!) net dans ta poche.
Je l'ai fait lors des 4 dernières années (20 km/jour), résultat: une pêche d'enfer (le matin ça réveille, le soir ça défoule), une condition physique en béton, 3 points de suture au menton et un poignet cassé  :-[ !

Voilà sinon comme la pluspart, me chauffe au bois, on va conduire à pieds les gamins à l'école (ça leur fait de l'entrainement pour les randos :D), "touche pas à la voiture p'tit con" et on fait partie d'un Gac.

Ben
"Il est trop tard di rastrinde ses fesses quand on z'a chî ès lét!"

"Ils marchent dans la forêt..."

09 janvier 2008 à 10:24:49
Réponse #33

emmuel



09 janvier 2008 à 10:56:11
Réponse #34

BeN


Un GAC un groupement d'achat collectifs
il existe différentes formules, la nôtre:
plusieurs voisins proches ou de quartiers proches se réunissent pour acheter des biens (pour nous essentiellement de la bouffe).
Chaque semaine, une famille va à la ferme chercher de la viande, cueillir des légumes pour les 5 autres. De temps en temps achat en gros (pâtes, riz, etc.).
En plus de cela on se réunit pour des soupers ça crée et renforce les liens avec les voisins.

Vu que dans le groupement on est 3 à retaper chacun sa barraque on travaille de temps en temps à trois d'un chantier à l'autre. C'est plus marrant que de travailler tout seul dans son coin, ça avance plus vite et puis un des deux est architecte ça aide :D

voila

Ben
"Il est trop tard di rastrinde ses fesses quand on z'a chî ès lét!"

"Ils marchent dans la forêt..."

09 janvier 2008 à 12:50:24
Réponse #35

Diesel


Si le cours du pétrole augmente, les réserves augmentent aussi. C'est inévitable même sans découverte de nouveaux gisements, car il y a des ressources déjà connues qui deviennent économiques alors qu'elles ne l'étaient pas à un cours plus bas.
Sauf si elles ont déjà été comptabilisé dans les réserves "disponibles". Certains gisements deviendront rentable (sable bitumineux par exemple) mais personne ne sait ou ne dit jusqu'à quel point.
La seul chose d'inévitable, c'est que ça va finir pas s'épuiser ou que la demande dépasse l'offre ce qui ne change rien au problème.
Bon, il n'y a rien de tragique encore sauf le peu d'information qui circule en fait. Les allemands ont bien réussit a fabriquer des carburant de synthèse pendant la 2ème guerre mondiale. La chose est connue depuis longtemps.
Il faut croire que ce n'est pas encore assez rentable ou que d'autres alternatives sont en cours

09 janvier 2008 à 19:23:40
Réponse #36

Woodrunner


On peut bien essayer d'économiser des barils en brûlant des pinguoins dans les chaudières des bateaux marchants! ça se faisaient au début du siècle,.... ;D
( le pire s'est que s'est véridique comme histoire)
Every citizen should be a soldier. This was the case with the Greeks and Romans, and must be that of every free state.
Thomas Jefferson
3rd president of US (1743 - 1826)

WOLWERINES!!!!!!!


"Une pomme par jour éloigne le médecin… pourvu que l'on vise bien."    

Winston Churchill

09 janvier 2008 à 20:34:03
Réponse #37

Kilbith


Je ne sais pas si le livre est du même tonneau, mais cet article c'est du vent.
Les réserves, c'est les ressources qui sont économiquement exploitables. Si le cours du pétrole augmente, les réserves augmentent aussi. C'est inévitable même sans découverte de nouveaux gisements, car il y a des ressources déjà connues qui deviennent économiques alors qu'elles ne l'étaient pas à un cours plus bas.

Je n'ai pas lu l'article ou le livre. Tout ce que je peux dire c'est que l'argumentation de François me semble bien tenir la route.


D'une certaine façon, "plus le pétrole est cher, plus il y en a". D'une part parce que l'on subsitue une autre energie là ou cela devient économiquement rentable, donc il en reste "plus" pour les utilisations obligatoires. D'autre part, parce qu'il devient plus économique d'employer des procédes plus économes en énergie prétrolière, l'augmentation du prix du pétrole justifiant l'investissement.

Faisons le parrallèle avec le Charbon. Le charbon a été largement remplacé par le pétrole dans les années 50/60. Or, ce n'est pas parce qu'il était épuisé. C'était parce que le prétrole était moins cher. Le pétrole voit son prix augmenter, le charbon fait son come back.

Les mécanismes économiques sont plus complexes que les simples calculs : "Ressources connues - consommation X augmentation prévisible de la conso".

....
On peut penser que nous verrons, ou nos descendants, la fin de l'utilisation du pétrole. Ce n'est pas pour autant qu'il n'y aura plus de pétrole.



09 janvier 2008 à 21:58:26
Réponse #38

NAICHE


Oy !!

Je me permet de vous donner les infos du jour, concernant la voiture à air comprimé. :)

copier: coller. de la source http://www.futura-sciences.com/fr/sinformer/actualites/news/t/technologie-1/d/la-voiture-a-air-comprime-debarque-en-inde_14181/

Le 9 janvier 2008 à 15h29
 
La voiture à air comprimé débarque en Inde
Par Jean Etienne, Futura-Sciences

Le concept est français, mais c’est en Inde que la voiture à air comprimé fera bientôt son apparition grâce à l’accord signé il y a quelques mois entre le holding MDI et le constructeur indien Tata.

A l’étude depuis plus de quinze ans dans le groupe MDI, une petite société située à Carros près de Nice (France), les moteurs baptisés CATs se caractérisent par leur simplicité et une pollution nulle, deux avantages qui n’ont pas manqué de séduire Tata Motors, le plus grand constructeur automobile indien au chiffre d’affaires annuel de 5,5 milliards de dollars. Il faut dire que le concept paraît presque trop beau pour être vrai, puisqu’il permet de rouler presque gratuitement en n’émettant pas la moindre particule polluante.

La recette du miracle

Guy Nègre, directeur et fondateur de MDI, a produit sa première CityCats en 1998, dont quelques exemplaires ont parcouru les rues de Brignolles, dans le Var (France). Celle-ci est équipée d’un moteur bi-cylindres qui l’apparentent à un moteur traditionnel. Mais la comparaison s’arrête là. L’explosion du mélange air-carburant est remplacée par la détente d’un flux d’air sous haute pression contenu dans des bonbonnes placées sous le châssis. Au passage, rappelons que le procédé a longtemps été utilisé comme démarreur sur des moteurs d'avions à pistons.

                                                           

Dans un premier temps, l’air est fourni par un compresseur embarqué, qui fonctionne sur une simple prise de courant. Il faut une nuit entière pour gonfler complètement le réservoir. On obtient alors une autonomie de 80 kilomètres cela pour environ 1,50 € d’électricité (au tarif français). La puissance délivrée n’est pas mirifique (25 chevaux), mais suffit pour faire circuler cette petite citadine de 870 kg en ville.

Combinaison possible avec un moteur traditionnel

Cette voiture servira de modèle à Tata, qui espère bientôt produire massivement ce véhicule d’un nouveau genre à destination de sa clientèle… et peut-être à l’exporter ?

Côté MDI, on étudie actuellement le concept d’un véhicule bi-énergie basé sur le même concept, mais dont le fonctionnement sur long trajet serait assisté par un moteur thermique utilisant un carburant fossile (essence, gazole) ou biologique (huiles végétales, alcools…). Cette association permettrait, sur route, une consommation inférieure à 2 litres aux 100 km et une émission de CO2 réduite des deux tiers par rapport à un moteur thermique traditionnel.

Enfin, MDI prépare aussi sa propre chaîne de production dont la première voiture, aussi dérivée de la CityCats, devrait sortir fin de cette année. Des moteurs de plus forte puissance (jusqu’à 200 chevaux) destinés aux camions et transports en commun sont aussi en développement.


                                             

Ben voilà, si il y a arnaque, ché pas ou elle est !!!!!!!
Mais en Inde ils risquent de moins polluer quand mêmes !!!!!

Tchaouuuu !!!!

PS: En France la firme MDI a déjà enregistrée 100 000 intentions d'achat !!!


"L'homme n'a pas tissé la toile de la vie, il n'est qu'un fil de tissu. Tout ce qu'il fait à la toile, il le fait à lui-même."

"Toutes les choses sont reliées entre elles. Vous devez apprendre à vos enfants que la terre sous leurs pieds n’est autre que la cendre de nos ancêtres. Ainsi, ils respecteront la terre. Dites-leur aussi que la terre est riche de la vie de nos proches. Apprenez à vos enfants ce que nous avons appris aux nôtres : que la terre est notre mère et que tout ce qui arrive à la terre arrive aux enfants de la terre. Si les hommes crachent sur la terre, c’est sur eux-mêmes qu’ils crachent."

"Cette destinée est mystérieuse pour nous. Nous ne comprenons pas pourquoi les bisons sont tous massacrés, pourquoi les chevaux sauvages sont domestiqués, ni pourquoi les lieux les plus secrets des forêts sont lourds de l’odeur des hommes, ni pourquoi encore la vue des belles collines est gardée par les fils qui parlent. Que sont devenus les fourrés profonds ? Ils ont disparu. Qu’est devenu le grand aigle ? Il a disparu aussi.
C’est la fin de la vie et le commencement de la survivance."

-3 citations extraites du discours du Chef Seattle en 1854 au gouvernement américain.

10 janvier 2008 à 06:05:45
Réponse #39

François


Ben voilà, si il y a arnaque, ché pas ou elle est !!!!!!!

Eh bien achète :)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

10 janvier 2008 à 08:40:21
Réponse #40

CyberZ


Etrange, ce matin ils parlaient de la Tata à la radio, et il semble qu'elle ne puisse pas être importée en Europe car trop polluante et ne répondant pas aux normes de sécurité.
Ca voudrait dire qu'elle n'utilise pas le moteur cité ci-dessus.
On nous mentirait ?  :D


10 janvier 2008 à 10:21:29
Réponse #41

François


Il s'agit peut-être plutôt de la Tata Nano ?
Micro voiture low-cost animée par un moteur de moto.
Conso 5 litres/100km, normes de sécurité et anti-pollution ... indiennes, très loin des normes européennes.
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

10 janvier 2008 à 10:30:27
Réponse #42

CyberZ



10 janvier 2008 à 10:47:14
Réponse #43

pimyboc


salut
oui c'est ça sauf que je crois qu'il disait que pour la pollution ça allait c'était plutôt pour la sécurité.
la voiture ne passe avec succès aucun des test européens.
DEX AIE En Normandie, il n’y a qu’une chose qui peut être haute ou basse : C’est la mer.

14 janvier 2008 à 10:36:25
Réponse #44

Bison


François, pourrais-tu nous calculer le rendement max théorique (sans frictions mécaniques donc, et sans pertes dans le moteur électrique ... mais rien n'empêche ensuite de les estimer) d'un compresseur à 200 ou 300 bars?

J'ai des souvenirs lointains ... compression adiabatique ... T/T0 = (p/p0) exposant 0,29 (pour l'air). Le travail fourni sert à comprimer et cette compression est immanquablement accompagnée d'une augmentation de température. Lors du refroidissement, il y perte de pression et surtout d'énergie.

Bref :  énergie de pression résiduelle après refroidissement / travail fourni.

Pour moi, j'arrive à un rendement maxi de 26% pour une compression initiale de 100 bars ... avec une pression résiduelle, après refroidissemnt de l'ordre de 26 bars. Bref, rien que là, au niveau du compresseur, on aurait un rendement aussi mauvais que celui d'un moteur thermique ... C'est pire quand on comprime plus ...

Mais, encore une fois, c'est très loin ...

Ceci dit, je pense que Toyota aurait choisi un moteur à air comprimé pour sa Prius, si celui-ci était plus intéressant qu'un moteur électrique ... sont pas fous les ingénieurs de chez Toyota.
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

14 janvier 2008 à 10:43:41
Réponse #45

Maximil


S'ils ne sont pas fous, pourquoi ne font-ils pas TOUS les meilleurs moteurs qui existent ? la réponse: le fric.

Et imaginez un mode de vie où la voiture est moins obligatoire pour se déplacer ?
Et imaginez des voitures qui n'ont pas 5 places pour transporter 1 personne à la fois (certes parfois 2 et de temps en temps 3 ou 4) mais des voitures d'une place voir deux ou extensible ? (genre smart, plus légère, moins polluante).

Et pourquoi pas des voitures avec moteurs electriques alimentés par un générateur à essence/huile ? plus besoin de boite de vitesse (donc plus d'huile de boite), et un rendement bien meilleur pour le moteur electrique et le générateur peut être reglé sur son plus haut point de rendement et sa plus fabile conso/pollution (c'est le principe des locomotives diesel) ?
Et pourquoi toujours pas de Pantone ?
Fabrication maison de stylo-plume , roller , bouchons de bouteilles , kubotan , koppo-stick etc... http://maximil.chez-alice.fr/index.htm
Photographies de Maximil
Patines de chaussures de Maximil

14 janvier 2008 à 11:11:05
Réponse #46

piedsnussurlaterresacrée


yes sans parler des moteur a taux variable, qui sont une petite revolution d'economie d'energie car il foncytionne avec presque tout et optimise le rendement....
http://moteur.variable.free.fr/

14 janvier 2008 à 11:16:07
Réponse #47

Bison


Les ingénieurs de Toyota sont pragmatiques ... Ils ont conçu et commercilalisé une voiture hybride la plus acceptable possible - sans imaginer révolutionner notre mode de vie, ce n'est pas de leur compétence, ce serait plutôt de la nôtre!

Par contre, au niveau de l'ingénierie ... on peut certainement leur faire confiance!

Quant à NOS constructeurs ... ils manquent tout simplement de dynamisme et d'esprit d'innovation. Parceque la clientèle achète de toute façon, alors, pourquoi se lancer dans l'aventure?

La seule chose qui peut faire changer les mentalités, c'est le prix de l'essence.
Rendons-nous compte que le choc est bien plus important aux USA que chez nous! Donc les Toyota hybrides vont vraiment se vendre, par là! Car économiser ne fût-ce que 20 ou 30% de carburant, ça compte!

Et puis, par chez nous aussi. Et Peugeot, Renault & C° se plaindront de la concurrence des Japonais, il faudra subsidier nos constructeurs ...
Un enfant qu'a pas une paire de bottes, une canne à pêche et un lance-pierre, c'est pas un vrai. (A. Gavalda)

14 janvier 2008 à 11:17:24
Réponse #48

athlon


Concernant MDI, j'ai passé pas mal de temps sur le forum... mais clairement, depuis 2005, j'ai pas l'impression que cela avance... entre les rumeurs du lobby petro qui empeche de passer la voiture à DRIRE, les pb de bombonnes pas fiables / sécurisé... bref je suis volontaire mais ILS ONT CLAIREMENT du mal à sortir.

Si vous cherchez sur le forum, il y a une vidéo du proto... attention, le bruit est parfois décourageant.... pas de vroum vorum... un long bruit de ... petit pets.

A+
"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

14 janvier 2008 à 11:19:26
Réponse #49

athlon


Pour reprandre Bison, j'ai un cousin par alliance, qui travaille chez le principalequipementier français... en charge de la division moteur electrique... il me dit à chaque réunion que les voitures peuvent utiliser... mais que les constructeurs français n'osent pas... certe il reste des améliorations nécessaires comme la durée de vie des batteries... mais il faudrait, selon lui, un effort de commercialisation par un constructeur comme renault, PSA...

A+
"Sans déconner, les mecs...  La mort, ça dure longtemps..."

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //