Nos Partenaires

Stages de survie CEETS

Auteur Sujet: [Comparatif] Nylon Ripstop 1.9 oz. / Silnylon 1.1 oz. FireRetardant  (Lu 11113 fois)

21 août 2010 à 15:42:45
Lu 11113 fois

Fada


Petit test sommaire de 2 tissus très utilisés pour les abris, ou sur-sac à dos entre autres...

A gauche, de couleur camouflage flecktarn : du Nylon Ripstop 1.9 oz./y², enduit PU.
A droite, de couleur vert olive : du Nylon-Ripstop siliconée, alias le silnylon, de 1.1 oz./y², traité Fire-Retardant.



Premières impressions :

- Pour le Nylon Ripstop 1.9 oz. : tissu qui a l'air résistant, mais bruyant, assez raide.
- Pour le Silnylon : Légèreté, très souple, peu bruyant, fin.

Test d'imperméabilité :

J'ai passé les 2 tissus sous le robinet.

- Pour le Nylon Ripstop 1.9 oz. : Dû à l'enduction PU, le tissu déperle très vite, pas de surprise avec le Nylon : ça sèche vite.
- Pour le silnylon 1.1 oz. : là, j'ai l'impression que le tissu à tendance à s'imbiber plus d'eau que le Nylon Ripstop 1.9 oz., c'est peut-être dû à sa finesse. La vitesse de séchage est à peu près la même, pas de surprise.





Tests de l'abrasion :

J'ai frotté les 2 tissus sur des pierres hautement abrasives.

- Pour le Nylon Ripstop 1.9 oz. : Les gros fils du quadrillage Ripstop sont les premiers à s'effilocher sous l'abrasion, néanmoins l'espace compris entre les mailles n'est pas directement attaqué par l'abrasion. L'enduction PU s'en va instantanément après frottements sévères. Tissu assez résistant.
- Pour le Silnylon 1.1 oz : Tissu fragile, déchirement rapide et net après quelques frottements...




21 août 2010 à 15:43:09
Réponse #1

Fada


Tests déchirement/perforation :

Les 2 tissus ont été plantés par un morceau de bois acéré et pointu.

- Pour le Nylon Ripstop 1.9 oz. : Le morceau de bois a difficilement perforé le tissu, l'effet Ripstop a bien joué son rôle de retardateur de propagations de déchirures. Les gros fils du quadrillage Ripstop sont solides, épais. Il a fallu que je force un peu pour faire une déchirure.
- Pour le Silnylon 1.1 oz. : Tissu fragile. Le morceau de bois a facilement perforé, la propagation de la déchirure très aisée, le petit quadrillage ripstop du silnylon n'a quasiment servi à rien... Déchirure propre et nette.





Tests de résistance au feu :

Les 2 tissus ont été enflammé avec un briquet.

- Pour le Nylon Ripstop 1.9 oz. : s'enflamme assez rapidement, mais ne brule pas à grosse flamme comme une feuille de papier. Le Nylon fond en brulant, beaucoup de tissu part en fumée.
- Pour le Silnylon 1.1 oz. FireRetardant : là j'ai été bluffé, le tissu ne s'enflamme pas ! Il fond rapidement mais la propagation de la flamme est aussitôt éteinte une fois qu'il n'y a plus d'exposition au feu !

« Modifié: 06 septembre 2010 à 08:18:18 par Fada »

21 août 2010 à 19:51:23
Réponse #2

dan11


salut Nada

J'adore le côté dissection, "labo de bilogie"
j'ai fait exactemenent la même chose avec un sac en duvet en l'immergeant complètement et l'ouvrant pour voir le duvet aggloméré, idem avec un synthétique (test de déchirure, de résilience, de compression.....)

PS : à voir ces tests, je me sens moins "marginal"  :D
You can fool one people one time
You cannot fool all of the people all of the time

22 août 2010 à 20:46:32
Réponse #3

dan11


je précise que c'était un vieux sac qui m'a été donné et moisi, destiné à la poubelle.... :doubleup:
You can fool one people one time
You cannot fool all of the people all of the time

26 août 2010 à 20:54:28
Réponse #4

Kilbith


Salut,

Pas facile de comparer les tissus car il faut que le poids, la composition de la fibre (ex : il existe du nylon 6.6 et du 6) la grosseur de fil (denier), le tissage et l'enduction entre en ligne de compte. Ici les tissus sont très différents en terme de poids. La grosseur du fil employé varie et c'est un point très important (la résistance n'est pas une fonction linéaire du diamètre). De même le traitement FR peut modifier la résistance de la fibre.

En général on considère que pour la résistance à la déchirure les tissus en polyamide sont à poids et fil égal plus résistants que le tissus en polyester. Mais comme le nylon est rapidement dégradé par les UV ou les pluies acides, le polyester (plus stable) peut faire la différence à moyen terme. Mais il faut aussi tenir compte de la qualité des traitements anti UV

De même les enductions PU sont réputées réduire la résistance au déchirement amorcé (on ne parle pas de perforation ou d'abrasion). Ce qui ne serait pas le cas des enductions au silicone qui renforceraient les qualités du tissus (facilite les glissements inter fibres et inter fils)...donc un résultat inverse de ton test. La marque de tente Hilleberg a bâtie sa réputation sur l'utilisation précoce de tissus siliconés à la place des tissus PU.

Dans ses catalogues, Hilleberg fournit trois exemplaires de tissu de tente ayant déjà une petite déchirure  : tissu PU, Tissu silicone épais (kerlon 1800), tissu silicone fin (kerlon 1200).

Résultat : Il est très facile de déchirer le tissu nylon enduit (sans problème pour un enfant de 10 ans), très difficile de déchirer le kerlon 1200 et extrêmement difficile en ce qui concerne le kerlon 1800 (impossible pour un enfant de 10 ans)...Mais peut être que les échantillons fournis sont spécialement choisit pour aller dans le sens du discours marketing d'Hilleberg.

Ci dessous test en cours sur les trois tissus  (faut être connecté pour voir)
« Modifié: 26 août 2010 à 21:08:07 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 août 2010 à 21:16:16
Réponse #5

Fada


Juste une petite précision : le silnylon 1.1 oz. qui a été testé, était du silnylon d'un poncho Golite, du 2nd choice je dirais. Pour avoir eût en ma possession une X-tarp en Cordura Silnylon 1.1 oz. 1st class, ce dernier me semble bien meilleur (et de loin) en terme de fiabilité/qualité que le silnylon 2nd choice, question de feeling...

En tout cas : ce genre de tissu très léger semble appartenir (exclusivement ?) au monde de la randonnée légère. Pour du hors-sentier en forêt, pour moi, c'est banni ! Pour une utilisation hivernale prolongée : question de vie ou de mort.
« Modifié: 06 septembre 2010 à 08:12:50 par Fada »

26 août 2010 à 21:33:06
Réponse #6

Kilbith


En tout cas : ce genre de tissu très léger semble appartenir (exclusivement ?) au monde de la randonnée légère. Pour du hors-sentier en forêt, pour moi, c'est banni ! Pour une utilisation hivernale prolongée : question de vie ou de mort  :closedeyes:

Cela dépend en effet de l'utilisation envisagée, pour du hors sentier régulier en forêt il faut réellement quelque chose de solide, le tissu G1000 de FJ est le strict minimum pour moi. Si on doit "traquer" le tissu Barbour Thornproof est le minimum (pour rester dans des références civils).

Un bon lien sur les meilleurs tissus MUL disponibles actuellement sur le site de Mountain Laurel Designs : http://www.mountainlaureldesigns.com/fabric.php

Pour les tissus "MUL et costaud" on peut consulter le fabricant de sac à dos "Cilo gear" : http://www.cilogear.com/materials.html
« Modifié: 26 août 2010 à 21:44:44 par kilbith »
"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 août 2010 à 21:51:32
Réponse #7

Kilbith


Petites questions : comment s'aperçoit-on de la destruction du polyamide/nylon par les UV ? Quel aspect ça prend ? Est-ce qu'exponentiellement ça met en échec la fonction du tissu imperméable et de sa solidité ?

Un article sur le sujet (complexe) : http://www.autexrj.org/cms/zalaczone_pliki/2-06-4.pdf

A coté du polyamide, le kevlar (utilisé dans les gilets pare éclats) est aussi fortement sensible aux UV. Des infos ici sur les tissus techniques utilisés dans la fabrication des voiles de bateau : http://en.wikipedia.org/wiki/Sailcloth

En fait, pour nous, c'est surtout important pour les tissus qui restent longtemps exposés aux UV, par exemple une tente en haute montagne.

"Vim vi repellere omnia jura legesque permittunt"

26 août 2010 à 23:49:50
Réponse #8

dan11


Kilbith,

Ah oui j'attendrais bien un fil sur ça, car puisqu'on en est à parler "chiffon", le fil est à la base de tout .... 
et les masses moléculaires aussi de chaque si tu as, je sais que le Kevlar doit etre à 1,4.kg/dm3 et le Nylon à 1.13.
Savoir tout ça change tout pour les applications, c'est la base de tout (enfin pour moi)

Par exemple je me suis toujours demandé pourquoi les garnissages qui étaient au début en "reprocessed Nylon" puis après en Polyester (hormis la variable cout) n'ont pas évolué vers du HHDP (High Density Polyethylene) et autres plus résistant en terme de PSI, compressions et autres variables.

Un autre exemple tu prends une fibre 5 Denier de masse mol 1.4 kg/dm3 et la meme à 1.13,
résultat tu pourrais diminuer le poids de la différence (masse volumique) sans devoir affiner (comme les fabricants font) à 4 ou 3 denier ou pire en fragilisant la fibre (qui d'ailleurs agit comme une résistance en terme de chaleur, plus elle est dense, plus elle lofte et isole donc.... contraiment aux chopped staples fibers)

AU fait pour moi 5 deniers veut dire 5 grammes au 9000 metres, c'est lié au diamètre Et c'est du poids dont il s'agit....

Je te joints la formule pour calculer le diametre, c'est un peu de l'hébreu, j'aimerais bien qu'on fasse un essai avec une fibre
You can fool one people one time
You cannot fool all of the people all of the time

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //