Nos Partenaires

Auteur Sujet: Evacuer en cas d'inondation  (Lu 3364 fois)

21 décembre 2011 à 19:49:51
Lu 3364 fois

Rosetta


( -- édité par Karto : extrait d'un fil findumondiste, où ju66 dit qu'en cas d'inondation chez lui il partirait en kayak gonflable... ce qui ne peut rester sans réaction pour quiconque a déjà observé la violence d'une inondation par crue --)



Pourquoi un kayac gonflable.....parce que si j'habitais dans un coin avec de la place je mettrai effectivement une barque or là ou j'habite je peux stocker ça dans mon grenier et j'en ai déjà un...habitant à 5min de la mer j'ai l'habitude de me servir de mon kayac ..l'idée c'est surtout pour éviter que ma femme qui est enceinte ne soit obligé de nager...d'où les gilets.

Tu vas faire comment avec un tout mini pillot? Des gilets de sauvetage de cette taille existent mais bon... Il existe aussi des maillots de bain avec des flotteurs dedans, mais pour avoir testé (chavirage une fois en canoë avec mon fils de deux ans, une des plus grosses peurs de ma vie...), ce n'est pas franchement efficace... un bébé ne tient pas forcément sa tête et n'a pas forcément les ressources nécessaires pour la maintenir hors de l'eau. Sans toi à proximité immédiate il y a peu de chances qu'il survive en cas de crevaison du kayac ou chavirage.
A mon avis il faut que tu prévoies ton truc avec cette nouvelle donnée (et pareil pour la bouffe, va falloir stocker des couches et du lait en plus entre autres, mais ça j'imagine que t'y as pensé).
Dans l'hypothèse où j'aurais à prendre un kayak avec un bébé ( :-\) je crois que je bricolerais un gilet avec des sangles qui s'attachent au mien et sur mon dos, histoire de ne pas le perdre dans un rapide et de pouvoir moi-même nager (l'inconvénient, c'est qu'il est en première ligne pour les débris arrivant par l'arrière)...

« Modifié: 22 décembre 2011 à 09:00:42 par Karto »
a bove ante ab asino retro a stulto undique caveto

21 décembre 2011 à 20:33:54
Réponse #1

ju66


Il est censé arriver en mai donc j'ai le temps de faire un BOB spécial bébé...pas trop lourd parce que si je dois porter le vrai déjà...lol!
Oui j'ai commencé une petite liste...
Pour le gilet j'ai regardé ce qu'il y avait je veux pas mettre trop cher...et y'en a pour les petits mais comme tu dis je prévoirais un truc pour l'attacher...dans les îles les petits pendant les tempêtes on les mets dans les glacières et on attache ça au cocotier...véridique!
je trouverai une solution car ici le risque d'inondation est réel...alors on voit venir généralement et ça monte pas bien haut mais les anciens me disent qu'à l'époque l'eau était montée jusqu'au premier étage...
Il faut que plusieurs paramètres soit réunis...grosse pluie...mer déchainée et marinade ce qui refoule les rivières et bloque les embouchures donc les rivières montent et ça inonde tout!!

Pour ce qui est de la "fin du monde", j'avoue qu'il y a une effet qui plait à l'homme, le chaos ça attire les gens c'est con mais c'est vrai et pas que les ricains...
Moi ca m'attire pas plus que ça et puis si c'est la fin du monde ben tant pis on y passera tous...mais ça j'y crois pas moi je pense que ça a déjà commencé, il y a plusieurs facteurs qui le prouvent et c'est pas que les médias qui en rajoutent...peut être que ce sera une guerre mondiale...en 39 ils disaient aussi que c'était impossible au XXème siècle...ou peut être une grave épidémie...ou une multitude de catastrophe naturelle...le Japon une des plus grandes puissances mondiale mis au tas par un tsunami et un tremblement de Terre...les USA paralysés par une tempête (remember cathrina)...imaginez que tout ce cumule,une crise économique qu'on vit déjà, plusieurs catastrophes naturelles, une grosse guerre...
La parano n'a rien avoir dedans ce sont des faits vérifiables et surtout qui se produisent chaque jour...c'est comme pour l'inondation si plusieurs paramètres se réunissent...aie aie  :down:

Et franchement on passe pas plus pour un fou quand on dit ça que quand on dit qu'on se trimballe avec un EDC ou qu'on part dormir en forêt par -10°C pour tester des techniques de survie et se retrouver en harmonie avec la nature...non? :lol:

22 décembre 2011 à 12:54:52
Réponse #2

raphael


pour les inondations il y a là http://www.colurex.fr/anti-inondation/eviter-les-inondations-panneaux-et-accessoires plein d'idées et quand on bricole un peu ca coûte pas cher de faire pareil
Se connaitre et s'accepter


22 décembre 2011 à 13:42:39
Réponse #3

kovaks


Pour utiliser un kayak toute l'année, dans différents contextes (rivère ou mer, météo variable, rando ou chasse-sous-marine), je me permet quelques remarques :

- Je plussoie sur la remarque de Rosetta concernant l'inadéquation du kayak gonflable, du moins de la plupart d'entre eux. Mis à part la fragilité (certains sont quand même "assez" costauds), c'est surtout que ça n'a aucune rigidité ou presque. Dans un plan d'eau en mouvement, ça se tord, ça boudine, c'est une horreur. Lors d'un stage où j'encadrais, un stagiaire a absolument tenu à conserver son gonflable, malgré nos conseils et le prêt d'un rigide. La première mer un peu hachée que nous avons rencontré... Je ne raconte pas, ça serait mal. :lol:

- Un kayak est comme le reste, ce n'est pas parce que ça flotte qu'on va flotter avec. Il faut s'entrainer, désolé pour la Lapalissade. Si on ne sait déjà pas le manier sur plan d'eau calme, on peut définitivement oublier sur mer remuante ou rivière en crue.

- Le chargement est un facteur à ne pas négliger! Les capacités aquatiques de n'importe quel kayak s'en ressentent, et un kayak trop chargé devient extrêmement instable. Chaque kayak a sa capacité d'emport, donc penser à additionner le poids du/des occupants et du matos éventuel.

- Pour un contexte "survie", il faut à mon avis éviter les kayaks fermés, et préférer un "sit-on-top", plus accessible de plus aux non spécialistes. Il existe de nombreux modèles dédiés à la pêche, très stables. Compter un billet de 1000 en rotomoulé.

22 décembre 2011 à 15:16:34
Réponse #4

Brice


Je vais peut être dire une connerie mais pourquoi pas un mini-raft ?
I vo mé savé k'davé

23 décembre 2011 à 06:01:17
Réponse #5

François


- Je plussoie sur la remarque de Rosetta concernant l'inadéquation du kayak gonflable, du moins de la plupart d'entre eux. Mis à part la fragilité (certains sont quand même "assez" costauds), c'est surtout que ça n'a aucune rigidité ou presque. Dans un plan d'eau en mouvement, ça se tord, ça boudine, c'est une horreur.

Je crois qu'il faut éviter d'être trop dogmatique. Une inondation en plaine n'a rien à voir avec un torrent furieux ou le lit d'un fleuve en crue. Il faut bien sur, réfléchir à ce que cela peut avoir de différent de la navigation habituelle, mais le moyen de sauvegarde idéal, c'est très probablement celui qu'on sait bien utiliser et qu'on peut stocker chez soi.

« Modifié: 23 décembre 2011 à 06:10:57 par François »
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

23 décembre 2011 à 16:37:33
Réponse #6

kovaks


C'est plus de l'expérience que du dogme. Le kayak, je connais un tout petit peu. ::)
Certes il vaut sûrement mieux un gonflable que rien. Et l'eau ne sera pas forcément en mouvement. Mais quand tu vois qu'une dorsale de bar te perce un boudin de pneumatique semi-rigide, alors un kayak gonflable, désolé, mais pour de la survie... C'est pas le top. Surtout si tu comptes y installer Bébé... Mieux que rien, ok. Mais bon... Entre un sac carrefour et un Berghaus Vulcan, faut préférer quoi comme sac à dos, même si la survie sera plutôt en ville qu'en forêt? On peut aussi prendre une bouée canard, ça amusera le gamin. (Humour, François, ne pas prendre mal...  ;) )

23 décembre 2011 à 21:43:36
Réponse #7

dolgan


Je suis très dubitatif aussi. j'ai l'impression que certains prennent une inondation pour un tsunami ou un truc du genre. c'est sans doute leur expérience.

Pour moi, de mon expérience, une inondation,  c'est pas un torrent fougueux pendant des jours.

ça peut monter vite, mais là tu sors pas, sauf si t'as pas le choix (même si t'as un gros 4x4). mais les cas où l'eau dépasse le toit et t'obligent a fuir a la nage restent l'exception.

une fois que l'eau est là, ben elle est là et elle bouge pas des masses. généralement elle part très lentement.

là, le kayak gonflable peut être une solution. même avec bébé. tout dépend du scénario. perso, je préfèrerais avec le kayak plutôt que sans.

si l'inondation reste un torrent, ben tu reste sur ton toit ou a l'étage et t'attend. jamais vu, mais pourquoi pas.
si t'as 1m50 de flotte calme  , que t'as pas/plus a bouffer (ou alors toi t'as a bouffé, mais pas tes voisins) , une personne peut aller au ravito. si la distance est courte, le kayak peut servir de plateforme pour le/les gamins et les adultes qui ont pied le tiennent pour le conduire .

23 décembre 2011 à 23:14:56
Réponse #8

marvic


Perso et de l'expérience que j'ai des inondations en tant que pompier, il faut quand même se méfier car peut paraître calme à certains endroits et cacher des courants qui peuvent emporter un adulte.

Puis vu le nombre de débris charriés ou coulés par la crue, je ne m'aventurerai pas avec un kayak gonflable et encore moins avec un gamin dessus.
Mon chien a l’expérience de la nature humaine. Je fais confiance à son discernement, plus prompt et pondéré que le mien.

24 décembre 2011 à 04:32:24
Réponse #9

François


C'est plus de l'expérience que du dogme. Le kayak, je connais un tout petit peu. ::)
C'est ton expérience. Soit.
Mais avant de généraliser, il est intéressant de regarder, sans parti pris, quel est le matériel utilisé dans les zones inondées à travers le monde et pourquoi. Et plus généralement, qui utilise des "pneus" (kayak, canoe ou canot) et pourquoi, et comment. Sait-on jamais, tous ne sont peut être pas des inconscients ou des débutants mal informés.
Sur ce, bon Noël, joyeuses fêtes et à l'année prochaine  :)
Espérer le meilleur, prévoir le pire.

24 décembre 2011 à 12:48:36
Réponse #10

kovaks


Perso et de l'expérience que j'ai des inondations en tant que pompier, il faut quand même se méfier car peut paraître calme à certains endroits et cacher des courants qui peuvent emporter un adulte.

Puis vu le nombre de débris charriés ou coulés par la crue, je ne m'aventurerai pas avec un kayak gonflable et encore moins avec un gamin dessus.
ça fait plaisir à lire  :). La puissance d'un flot n'est pas à sous-estimer, la différence entre le visuel et le ressenti est souvent surprenante.

Allez zou, vacances, ça fera du bien. Sur et sous l'eau, justement.

24 décembre 2011 à 13:59:51
Réponse #11

éclipse


Ma cousine, avec son mari, les deux petites filles (6 et 9 ans), et le chien ont vécu cette situation.
C'était il y a quelques années, quelques centaines de mètres en aval du pont du Gard. En pleine nuit.

On oublie le kayak.

L'eau a englouti le rez-de-chaussée, et est montée presque jusqu'à l'étage de la maison, en pleine nuit, sous la pluie et sans lumière. Le bordel total.
Ils se sont réfugiés sur le toit. Toute la petite famille. Sauf le clebs.

Ils ont fait le maximum pour se signaler, puis ont fini par être repérés par un hélico. Ils ont été hélitreuillés.
Tout le monde est sauf.
Sauf Canelle, la fidèle labrador, jamais retrouvée.

'clips.

(edit) : ils ont déménagé pour une zone non inondable.


« Modifié: 25 décembre 2011 à 07:51:56 par éclipse »
… and all that is now, and all that is gone, and all that's to come… and everything under the sun is in tune. But the sun is eclipsed by the moon.

24 décembre 2011 à 21:34:34
Réponse #12

nésurlo


À mon humble avis à 2 sous... Un canoé ou autre... mais pour aller ou?! Je reste persuadé que le meilleurs abri reste les hauteurs de la maison avec de l'eau (réserves) et de quoi se couvrir. allez, luxe, tout plein de bouffe aussi !
il y a ceux qui ne rêvent plus, il y a ceux qui rêvent, et puis il y a ceux qui réalisent leurs rêves.
voyages-originaux.over-blog.com

 


Keep in mind

Bienveillance, n.f. : disposition affective d'une volonté qui vise le bien et le bonheur d'autrui. (Wikipedia).

« [...] ce qui devrait toujours nous éveiller quant à l'obligation de s'adresser à l'autre comme l'on voudrait que l'on s'adresse à nous :
avec bienveillance, curiosité et un appétit pour le dialogue et la réflexion que l'interlocuteur peut susciter. »


Soutenez le Forum

Les dons se font sur une base totalement libre. Les infos du forum sont, ont toujours été, et resteront toujours accessibles gratuitement.
Discussion relative au financement du forum ici.


Publicité

// // //